Les différents types de jeux d’opposition

keep-calm-and-randori-3

Dans les disciplines de préhension autant que celles de percussions, nous avons la chance de faire des jeux d’opposition. Nous venons un peu tous pour cela, même si selon les styles il peut y avoir un travail à la touche et dans d’autres au KO.

En Jiujitsu, en Luta Livre et autre grappling, nous avons dans la plupart des académies des phases de combat pendant lesquelles nous tentons de mettre en application nos techniques, pour tester ce qui est assimilé avec un partenaire en résistance.

Plus les années passent et moins je vois d’intérêt aux combats durs réguliers que je nommerai Kumité. Des combats qui se rapprochent du combat de compétition, où on ne lâche rien, on doit vaincre à tout prix notre adversaire et surtout ne pas prendre de points ou se faire soumettre. Bien sûr, il est utile d’en faire mais relativement rarement et dans un cadre d’analyse des forces ou faiblesses. Cela nous offre une possibilité de pousser la machine physique, mentale et technique pour en faire des ajustements, sans perdre une énergie trop importante dans l’optique d’une compétition à venir.

La culture anglo-saxonne nous a vendu que la guerre se fait à l’académie pour qu’après tout soit plus simple sur l’aire de combat. Pourtant, combien de fois les combattants arrivent blessés, strappés dans tous les sens et fatigués, sans compter le cutting qui parachève le tout. Est-ce donc une bonne stratégie, sachant que c’est le jour J que nous cherchons à être optimum et pas nécessairement au dojo/salle, où nous sommes dans une préparation ?

Nous avons d’autres jeux qui nous permettent de nous tester, de nous donner, tout en permettant de ne pas se blesser (ou au moins d’éviter les blessures) : les Flow Drills et les randoris.

Faire un sparring en flow drill, nous offre l’occasion de voir si nous sommes sur les bons angles, si nos techniques passent parce que nous sommes justes ou parce que nous sommes plutôt explosifs. Cela nous permet d’affiner nos techniques, ainsi que notre stratégie de combat, se rendre compte de la direction que l’on souhaite imposer au combat, en prenant en compte diverses réactions possibles d’un partenaire qui ne va pas chercher à vaincre mais à échanger de la technique dans un mouvement continu.

Pour le randori, nous sommes dans une opposition sincère, mais une technique juste enclenchée est laissée jusqu’au bout et nous devons nous y adapter. On tape plus souvent, mais le jeu n’est pas pour autant un laisser-aller, on attaque, on cherche les renversements, les soumissions, les recompositions, sans complaisance mais dans une écoute juste du combat. Nous mettons l’ego de côté et nous cherchons à nous optimiser sans y mettre sa vie. Les randoris doivent être mobiles, offensifs, voire créatifs. Le kumité est plus stable, parfois plus en contre, on ne laisse pas un centimètre, on peut même tuer le jeu, une fois que nous avons un point, ou avantage, comme en compétition.

Faire des flow-drills à tous les entraînements restent une chose facile et peut même se faire dans le contexte d’un échauffement, sans trop d’opposition, mais en étant généreux dans nos actions, nos tentatives, nos techniques, sans bloquer ou rester au même endroit un long moment. Les randoris seront secondaires, sur 5-6 combats de fin de cours, il peut y en avoir deux sous cette forme, en fonction de l’état et des thèmes de chacun. Enfin pour les kumités, il est intéressant d’en faire plus rarement, un jour où les deux partenaires sont bien physiquement et suffisamment loin de la compétition pour récupérer des assauts à 100%.

Nous avons la chance de pouvoir travailler de mille façons, il n’y a pas un meilleur chemin, juste celui qui est adapté à votre âge, votre gabarit, vos attentes et l’énergie du moment.

Be one

Pank

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s